Wikinews Vodcasts

Wikinews LogoWikinews is a free-content news source wiki and a project of the Wikimedia Foundation. Wikinews allows anyone to report news on a wide variety of subjects. Its mission, as stated on the main page of the English version of its website, is to « create a diverse environment where citizen journalists can independently report the news on a wide variety of current events ». Unlike Wikimedia’s other projects, Wikinews contents are mostly available under Creative Commons Attribution 2.5 or later.

Vodcasts

twenty-injured-by-tornado-in-birmingham

uk-hacker-faces-extradition-to-us

space-shuttle-discovery

audio-wikinews-news-briefs-040806

All text is available under the terms of the GNU Free Documentation License.

Wikipedia® is a registered trademark of the Wikimedia Foundation, Inc.

Publicités

Video podcast

Le podcasting (la baladodiffusion) est un moyen habituellement gratuit de diffusion de fichiers audio ou vidéo sur Internet que l’on nomme podcasts (balados en français).

Par l’entremise d’un abonnement aux flux RSS (Really Simple Syndication) ou Atom, la baladodiffusion permet aux utilisateurs d’automatiser le téléchargement d’émissions audio ou vidéo (on parle alors parfois de vidéocast), notamment pour leur baladeur numérique (tel que l’iPod d’Apple), sur le disque dur de leur ordinateur personnel, pour une écoute immédiate ou ultérieure.

Girl podcasting with an Ipod

Les fichiers balados, audio comme vidéo, sont disponibles sur Internet gratuitement. Ils sont émis par différents types de diffuseurs et automatiquement reçus dans un lecteur de balados qui cumule les émissions. Par la suite, l’auditeur peut les écouter directement sur ce lecteur, les télécharger sur son ordinateur personnel ou les transmettre sur son baladeur.

La baladodiffusion se différencie de la radiodiffusion et de la télédiffusion par la distribution du son ou de la vidéo, non pas par un mécanisme centralisé qui enverrait un flux vers ses auditeurs (soit un à tous), mais par l’action des auditeurs qui chargent les fichiers balados (soit tous par un – ou encore tirée pulling au lieu de poussée pushing). Les auteurs publient des fichiers et c’est aux auditeurs que revient le rôle de gérer une liste de lecture avec leurs différentes souscriptions. Le téléchargement des fichiers est alors automatisé et issu des multiples sources qu’ils ont choisies. En d’autres termes, c’est l’auditoire qui choisit des auteurs de balados, et les mises à jour des nouvelles émissions seront automatiques dans leur agrégateur.

Texte disponible sous GNU Free Documentation License.

Avantages compétitifs des informations sous licence libre

Le monde de l’informatique est partagé entre le logiciel libre et le propriétaire. Cette rupture présente deux façons de faire du commerce totalement différente. Un avantage compétitif peut être tout élément permettant à un agent donné, de vendre des produits ou services ayant un aspect au moins qui va inciter le client à choisir son produit plutôt que celui du concurrent. Vendre des informations en ça possession sous licence libre, es-ce perdre son avantage compétitif ? Nous verrons d’abord ce que doit être une information libre dite à valeur ajoutée et, ensuite ce qu’est l’avantage compétitif pour un logiciel libre.

L’information

Une information à valeur ajoutée doit être :

* disponible

* exacte

* fiable

* pertinente

* précise

* à valeur ajouté

* inférieure à sa valeur

* confidentielle

* rapide

Le fait quelle soit libre implique qu’elle soit

* disponible (libre)

* exacte (on peut la modifier)

* fiable (s’il y a suffisamment d’agents)

* non pertinente (profusion des informations)

* précise

* à valeur ajouté (tout le monde y a accès et peut y contribuer)

* inférieure à sa valeur

* non confidentielle (ouverte)

* rapide (par l’informatique)

L’agent économique à intérêt à choisir ce mode d’avantage compétitif car il a 7 aspect sur 9 qui incite à choisir son produit plutôt que celui du concurrent.

L’avantage compétitif

Selon wikipédia, l’avantage compétitif doit être :

* durable

* unique

* difficile à imiter

* nettement supérieur

* adaptable

Il doit fournir une différentiation capable d’assurer un monopôle. Ce qui est une menace pour le consommateur et pour l’acteur lui même qui subira tôt ou tard des lois anti-trusts.

Libre, il est :

* non durable (ses concurrents peuvent facilement l’imiter)

* non unique (de multiples copies sont en circulations)

* facile à imiter

* nettement supérieur (innovation)

* adaptable (modification)

Il fournit d’avantage de différentiation (plus de créativité), et empêche tout monopôle, ce qui est mieux pour le consommateur.

Il a donc au moins 2 aspects valables, c’est deux fois plus que le minimum.

Conclusion

Il vaut mieux choisir un modèle de contenu libre plutôt qu’un modèle propriétaire.

Texte disponible sous GNU Free Documentation License.

Novell

Novell (Nasdaq : NOVL) est un éditeur de logiciel réputé pour son système d’exploitation réseau NetWare lancé en 1983 pour la plateforme PC (auparavant la société s’appelait Novell Data Systems et produisait des micro-ordinateurs vendus avec le système d’exploitation CP/M).

Historique

Depuis le début son existence, la société opère des fusions, acquisitions et reventes d’autres entreprises ayant une activité complémentaire ; quelques exemples parmi les plus significatifs :

En 2006, Novell annonce que la décroissance de son chiffre d’affaires traditionnel n’est pas encore pour le moment compensée par la montée en puissance de ses activités avec SuSE Linux, mais que le développement de ses activités sur les marchés émergents (dont la Chine) lui permet d’envisager l’avenir sans crainte majeure.

  • Chiffre d’affaires 2004 : 290 millions de dollars (environ 800 000 $ par jour)
  • Chiffre d’affaires 2005 : 274 millions de dollars

Depuis quelques années Novell se positionne partiellement sur le marché des logiciels libres.

Liens externes

Texte disponible sous GNU Free Documentation License.

EDI-T : EDI Technologies

EDI Technologies ou simplement EDI-T est le premier investisseur de l’industrie des DEL Skakelight. Débuté en 1990, elle reste la plus avancé dans la production des lampes torches disponibles. Ces lampes torches fonctionne grâce au principe de Faraday. [1]

La société est basé à Xiamen en Chine. Elle délège le design de ses produits à Singapour.

EDI-T donne une place majeure à la recherche et développement (R&D) ce qui lui permet de réduire les coûts de ses produits, et d’obtenir de meilleures performances. Elle se donne pour principe de croire en l’alliance de la technologie et de la nature.

Xiamen EDI Technologies est certifié ISO 9001:2000.

Site officiel : http://www.edi-t.com/

Texte disponible sous GNU Free Documentation License.

LED sans pile

Led sans pile

12 bonnes raisons d’acheter une LED sans pile :

elle éclaire mieux,

elle consomme moins d’énergie,

elle dure plus longtemps,

elle est pratique,

elle stocke l’énergie sans le besoin de piles,

elle resiste au choc (1m20), elle est solide,

elle va sous l’eau (max 120 m) et elle flotte sur l’eau,

elle a un bon design,

elle est écologique,

elle resiste à des températures allant de -40 à 60°C,

elle est garantie 6 ans,

elle coute moins chère (seulement environ 35 euros).

Parfait pour :

La maison, la boîte à outils de la voiture, le kit de secours, les zones industrielles, les secteurs dangereux, le camping, les randonnées à pied, la Plongée, la pêche, la maison de campagne, l’aviation, le camion, le travail, l’extérieur, la Sécurité, les Militaires, les ouvriers de maintenance, les astronomes, les chasseurs, les spéléologues, les photographes, etc

Ian Stevenson

Ian Stevenson (né le 31 octobre 1918 à Montreal au Canada est un professeur et un éminent psychiatre et le fondateur de la recherche scientifique sur la réincarnation.

Depuis 1967, il était le directeur de la Division sur les Etudes de la Personalité (DOPS)[1] et professeur du Départment de Psychiatrie à l’Université de Virginie. Il est plus connu pour avoir collecté et méticuleusement recherché des cas d’enfants s’étant rappellé leur vies antérieures. (spontanément, sans l’aide de l’hypnose).

Ian Stevenson publie seulement pour les communautés scientifiques et academiques; ses publications sont densement fournit en détails de recherche et arguments academiques et sont difficiles à suivre pour le lecteur moyen. Ses recherches, quelque 3000 cas d’étude, fournissent des témoignages suggestifs de réincarnation.

Publications

  • Twenty Cases Suggestive of Reincarnation. 1966. (2nd rev. ed. 1980)
  • Cases of the Reincarnation Type. Vol. I. Ten Cases in India. 1975.
  • Cases of the Reincarnation Type. Vol. II: Ten Cases in Sri Lanka. 1978.
  • Cases of the Reincarnation Type. Vol.III: Twelve Cases in Lebanon and Turkey.1980
  • Cases of the Reincarnation Type. Vol.IV: Twelve Cases in Thailand and Burma. 1983.
  • Unlearned Language: New Studies in Xenoglossy. 1984.
  • Reincarnation and Biology: A Contribution to the Etiology of Birthmarks and Birth Defects. (2 Vols). 1997
  • Where Reincarnation and Biology Intersect. 1997. (A short and non-technical version of the scientific two-volumes work for the general reader)
  • Children Who Remember Previous Lives. A Quest of Reincarnation. 2001. (A general non-technical introduction into reincarnation-research)
  • European Cases of the Reincarnation Type. 2003

Liens externes

Texte disponible sous GNU Free Documentation License.