A ceux qui veulent tout, tout de suite


Cela ne vous est-il jamais arrivé qu’un perturbateur vous demande un travail hyper urgent pour hier ?

A bien y réfléchir cette situation est à tordre de rire. Il faudrait effectuer le travail puis, ensuite, retourner dans le temps d’un jour avant même que le perturbateur n’ait eu la commande de son client…

Pas facile de dire : NON, surtout face à son supérieur ? Cela s’explique du fait de la clause de subordination de votre contrat de travail que vous avez signé à votre entrée dans l’entreprise.

Man and Woman shaking hands, close-upVotre perturbateur vous promettra monts et merveilles : il vous demandera de travailler plus pour gagner plus (avec prime et et vacances à l’appui). Ne rentrez pas dans son jeu! Le petit démon de la convoitise l’aveugle.

D’une part, vous ne pourrez absolument pas tenir les délais ; d’autre part cela se retournera finalement contre vous. Car si vous faîtes en 4 heures ce que vous faîtes normalement en 8 heures : il ne s’arrêtera pas là et reviendra à la charge en demandant toujours plus de vous !

Le mieux pour gérer cette situation est d’établir un contrat de temps. Le perturbateur doit obtenir de vous, auparavant, une feuille qui récapitule une estimation du temps que vous mettez (en y comptabilisant également les imprévus) pour faire un travail donné. Le perturbateur ne doit en aucun cas réduire ce temps de travail minimal suite à des négociations avec le client car ce faisant, il conclut certes un contrat juteux avec le client mais vous met la pression en vous demandant d’en faire plus, ce qui est contraire au contrat de temps que vous avez précédemment défini ensemble. Vous n’allez donc pas en faire plus pour lui faire plaisir. Au contraire, vous allez en faire moins (entendu, résultat du rapport temps/travail prédéfini ensemble) en lui rendant une ébauche.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :