Fondation et Empire


La Fondation, installée « aux confins de la galaxie », sur Terminus, voit son environnement immédiat (les quatre royaumes) changer progressivement, avec une rupture majeure : la perte de contrôle par l’Empire sur ces territoires éloignés. Elle devient ainsi très vulnérable, ne possédant aucune armée, peu de ressources…

Les changements vont être nombreux et vont concerner le statut même de la Fondation : il ne s’agira plus d’une simple communauté dont la vocation serait la rédaction de l’Encyclopeadia Galactica, mais bel et bien d’une planète autonome, avec son organisation, ses objectifs et sa population propre.

Les marchands seront le deuxième vent du changement : les modifications dans les structures politiques alentours obligent la Fondation à changer encore plus et à trouver ses leviers du pouvoir.

Designed by StefanoTsai  (c) FFoundation Publishing

Designed by StefanoTsai (c) FFoundation Publishing

Résumé

Le général

Ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue.

Bel Riose, Général de l’Empire ayant des idée de grandeur, interroge Ducem Barr sur ce qu’il sait sur la Fondation. Il décide à la suite de cet entretien d’annexer la Fondation, devenue trop indépendante. Son peu de renseignements sur une institution lointaine est contrée par l’enlèvement dissimulé du seul descendant de l’hôte de Mallow, qui avait visité la planète que Riose explore. Un dignitaire de la Fondation, Lathan Devers, se laisse capturer et s’infiltre comme espion. Entre temps, l’Empereur envoie Broding, son secrétaire privé en qui il a toute confiance, pour surveiller Riose qui demande inexplicablement des renforts pour lutter contre un ennemi insignifiant… Interrogé par le secrétaire de l’Empereur, Lathan Devers annonce que la Fondation possède le pouvoir de transmuter les métaux, ce qui lui permet d’obtenir une richesse considérable, donnant ainsi un avantage certain à Riose dans la conquête de l’Empire. Ils s’attendent à une arrestation du général par le secrétaire, mais cependant, il apparaît alors que le secrétaire est prêt à s’associer à Riose pour renverser l’Empereur. L’espion associé à son compagnon Barr décident de s’enfuir avant de passer à la psychosonde, récupérant au passage une preuve capitale de la trahison des deux associés. Ce qui les décident a en informer l’Empereur. Cependant, après des semaines de paperasse et de corruption sur Trantor, la capitale impériale, un officier les en dissuade, voyant leur hâte de rencontrer l’empereur comme une tentative d’assassinat. Finalement, le général comme le secrétaire sont arrêtés et exécuté par l’Empereur, soupçonnant un coup d’état ; démontrant que l’Empire n’est pas un risque pour la Fondation.

Le Mulet

Ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue.

Bayta et Toran, à la solde des marchands, se rendent sur Kalgan pour y rencontrer Le Mulet sur indication du père Fran et de l’oncle Randu, afin de provoquer une crise Seldon dans l’espoir d’améliorer la situation des marchands. Le capitaine Han Pritcher tente de convaincre le maire Indbur qu’un nouvel ennemi, Le Mulet, est une menace pour la Fondation. Pritcher révèle au groupe les origines floues du Mulet, arguant seulement sur ce qu’il sait être sûr : que le Mulet est un mutant doué du pouvoir d’influer sur les émotions humaines. Suite à un concours de circonstances, Bayta et Toran rencontrent le Clown du Mulet qui semble détenir une information capitale sur ce dernier ; ils décident de le ramener, aidé de Prichter, à Terminus. Cet enlèvement est du pain béni pour les troupes du Mulet qui attaquent la Fondation. Les Marchands indépendants, bien que s’opposant au pouvoir héréditaire du Maire, rejoignent leur forces face à l’avancée inexorable du Mulet qui conquiert les alliés de la Fondation un à un. Le Clown, noyé dans une terreur constante de son maître, ne révèle aucune information capitale permettant d’identifier Le Mulet. Seldon apparaît et parle de la crise des Marchands indépendants, événement qui aurait pu devenir sérieux si le Mulet, acteur inopiné jouant un rôle inattendu à l’échelle collective, n’avait bouleverser l’ordre des forces en présence. Terminus tombe dans une attaque éclair et est désormait sous le contrôle du Mulet.

Le Clown

Ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue.

Sur Terminus en proie à la panique, les deux époux, le savant Ebling Mis, et le clown Magnifico partent pour un bastion des Marchands tandis que le Général, qui s’implique dans la résistance, se verra, peu après, lors d’une attaque-suicide ratée contre le Mulet, converti par les pouvoirs paranormaux de celui-ci, et il lui vouera désormais une admiration et une obéissance sans limite. La planète où Clown, époux et savant se trouvent tombent à leur tour, et ils partent pour Trantor où Mis entend, à partir de la bibliothèque impériale, retrouver les fondements de la psychohistoire, science que la Fondation ignore, et s’en servir pour localiser la Seconde Fondation, rumeur lancée par Seldon, que nul n’a jamais trouvé mais qui est réputée être une société secrète de psychohistoriens, gardiens du plan Seldon, dotés eux aussi de pouvoirs psychiques. Interceptés par Prichter, ils passent également par Néotrantor, pseudo-siège du Pouvoir impérial après la chute de Trantor face à un pillage gigantesque, où le Clown les sauve en tuant le jeune empereur à travers un instrument de musique, le Visi-Sonor. Arrivé à Trantor, Ebling Mis se plonge dans ses recherches avec une intensité qui dégrade peu à peu son intégrité physique. Cependant, lorsque, agonisant, il s’apprête, en proie à une surprise immense, à révéler l’emplacement de la Seconde Fondation, il est tué de la main même de Bayta, l’épouse de Toran, qui prétend empêcher ainsi le Mulet d’être informé de cette information capitale. Elle a en effet déduit que le Clown, capable de tuer par la pensée, n’est autre que le Mulet qui, se faisant passer pour son propre serviteur, peut influencer les esprits des foules des mondes qu’il s’apprête à conquérir. Le Mulet ne fait rien pour réfuter cette conclusion ; d’ailleurs, il exerçait un contrôle mental sur Toran et le scientifique, alimentant sa recherche obstinée jusqu’à la mort, repoussant les soupçons de l’époux, et communiquant avec sa flotte. La suspicion de Bayta, qu’elle a dû garder secrète jusqu’au dernier moment, n’était possible que parce que le Mulet l’avait épargnée de son pouvoir de persuasion. C’est ainsi qu’il révèle son amour pour elle, sa vie et l’origine de son surnom, et leur laisse la vie sauve par amitié, partant mélancolique à la conquête de la Seconde Fondation.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :